Comment se déroule l’entrée au Canada avec l’AVE Canada ?

Toute personne désireuse de se rendre au Canada devra se familiariser rapidement avec les modalités de la procédure canadienne de visa et de demande d’AVE pour le Canada. Ici, nous vous expliquons comment procéder pour organiser votre voyage au Canada se déroulera.

Non seulement les conditions de voyage aux États-Unis sont de plus en plus compliquées, mais l’entrée au Canada est aussi devenue plus difficile. Depuis mars 2016, le visa canadien porte un nouveau nom. Pour les citoyens Français, une autorisation d’entrée électronique (AVE) est désormais requise. Ce document est aussi requis pour embarquer dans l’avion, la grande majorité des citoyens européens empruntant les air pour se rendre au Canada.

Demande d’ETA Canada

Les demandes d’ETA doivent être soumises en ligne avant votre voyage au Canada. Cela est possible par le biais de sites Web officiels, mais aussi de sites Web non officiels qui offrent la médiation ETA. Dans le cas d’un handicap physique ou mental, la permission d’entrer peut également être obtenue auprès d’un autre représentant.

Il est important de savoir que le permis délivré n’est pas un laisser passer. Cela signifie que le voyageur peut se voir refuser le droit d’entrer au Canada. La décision finale concernant le droit d’entrée au Canada est prise par les agents de l’immigration canadienne, à l’aéroport.

Conditions de participation au programme AVE Canada

Le Canada a resserré ses règles d’entrée en raison du risque accru d’attentats terroristes dans le monde. Les citoyens Français n’ont pas besoin de visa. Seul un passeport ou même un passeport temporaire sont requis pour entrer au Canada, ainsi qu’un AVE Canada. La carte d’identité n’est elle par contre pas reconnue. Les enfants ont également besoin de leur propre passeport ainsi que d’un AVE. Enfin, tous les documents de voyage doivent évidemment être valides pour la durée du séjour.

Au Canada, la procédure ETA a été introduite avec effet au 1er août 2015. Aucun visa n’est requis pour les séjours d’affaires et touristiques d’une durée maximale de six mois si vous disposez d’un AVE Canada ou un visa. Cette autorisation électronique de voyage est obligatoire pour l’entrée par voie aérienne.

Le règlement ETA s’applique sans exception aux voyageurs de presque tous les pays européens.

Toutefois, l’ETA n’est pas requise pour l’entrée par mer ou par terre. Les ressortissants Français possédant déjà un visa valide n’ont pas besoin d’un ETA. Les personnels de bord qui sont au Canada pour un maximum de 24 heures en raison de séjours professionnels en transit n’ont pas non plus besoin d’une autorisation.

Durée de validité de l’ETA Canada et taxes

La demande d’ETA est soumise à une taxe d’environ 5 euros. L’autorisation est accordée pour une période de cinq ans. L’ETA est liée au document de voyage du demandeur. Si un nouveau passeport doit être délivré au cours de la période de validité de cinq ans, l’ETA délivrée expire et il faut alors la renouveler.

En entrant au Canada, le voyageur doit être en mesure de démontrer de façon convaincante qu’il n’a pas l’intention de travailler, qu’il dispose de moyens financiers suffisants pour la durée du voyage et qu’il quittera le Canada en toute sécurité à la fin du voyage. Par exemple, vous devriez être en mesure de présenter votre carte de crédit, vos documents de voyage, l’adresse des hôtels que vous avez réservés et votre billet de retour.

Notez enfin que des informations erronées lors de votre inscription en ligne peuvent entraîner le rejet de votre demande voir même un bannissement du pays si vous avez menti volontairement.